Plutôt lingot ou pièce en or d’investissement ?

Au moins le titre de cet article a-t-il le mérite de trancher une autre question que doit se poser toute personne désireuse d’investir dans l’or : plutôt or papier ou or physique ? L’or physique offre l’assurance de la tangibilité, ce dont vous ne bénéficiez pas avec l’or papier. L’or papier est censé être adossé à l’or physique, or dans la pratique il n’en est rien, en effet la corrélation or papier/or physique est déséquilibrée depuis bien longtemps. Ceci s’explique par le fait que l’or papier est émis en volume nettement plus important que ne le permet la production d’or physique. Ajoutons à cela que l’or papier est susceptible de disparaître en même temps que l’entreprise qui l’a émis, qui elle est loin d’être infaillible.

Après cette introduction – qui tient d’ailleurs plus lieu d’intermède que d’introduction – nous pouvons passer à la question à laquelle cet article est consacré : plutôt lingot ou pièce d’investissement.

La contrefaçon

De prime abord, on dénombre plus d’avantages propres aux pièces en or d’investissement qu’aux lingots en or d’investissement. Ainsi, les pièces d’investissement seront plus difficiles à contrefaire qu’un lingot du fait des gravures de l’avers et du revers mais aussi du fait de ses caractéristiques uniques et standards (poids, taille, alliage, titre de pureté, etc).

Un lingot comporte peu d’éléments différenciants si ce n’est un numéro de série, son poids et parfois son titre de pureté ainsi que la marque du fondeur. Leur épaisseur les rend également faciles à fourrer, les lingots fourrés au plomb ou au tungstène étaient monnaie courante il y a encore quelques années. Toutefois, la plupart des lingots bénéficient aujourd’hui de sécurité dont ne disposaient pas les anciennes générations de lingots (blister, certificat d’authenticité, etc). Par ailleurs, les fondeurs privés ou maisons des monnaies ont des process bien différents qu’ils font évoluer régulièrement.

La dimension culturelle et historique

Les pièces ont un aspect culturel déterminant qui conditionne complètement la logique d’achat des investisseurs. Ainsi, un français n’investira pas nécessairement dans une pièce de 20 Francs Napoléon sous prétexte qu’il est français, au même titre qu’un suisse ne se portera pas nécessairement acquéreur d’un 20 Francs Suisse.

Les pièces en or d’investissement bénéficient généralement d’une dimension culturelle et historique dont les lingots sont dénués. Cette caractéristique leur confère une valeur ajoutée par rapport aux lingots.

La liquidité

Enfin le dernier avantage de la pièce en or d’investissement n’est pas des moindres, il s’agit même probablement de l’avantage le plus différenciant : la liquidité. Un lingot de plusieurs dizaines voire centaines de grammes d’or pur ne peut être divisé en partie sécables (excepté pour le cas particulier du Combibar) à l’inverse de la pièce en or d’investissement.

Mettons qu’une crise personnelle ou instutionnelle survienne, une de vos premières préoccupations sera l’acquisition de biens de première nécessité. Ces achats requerront probablement des sommes peu élevées, or que faire d’un lingot entier quand tout ce dont vous avez besoin est un sac de riz ?

En définitive, le bilan est le même qu’au début de cet article : les pièces en or d’investissement comportent trop d’avantages intrinsèques par rapport au lingot pour ne pas l’emporter. Toutefois, il est toujours recommandé de diversifier son investissement autant que faire se peut, c’est pourquoi il est judicieux de placer un peu de son patrimoine dans au moins un lingot même de format réduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *